Actulive.net | Leslie Koudou Gbagbo Mystère autour de la petite fille de l’ex président
10 décembre 2015 | 2992 Vues

feature-top

‘’Je ne voyais pas pépé Laurent comme un Président. Pour moi, c’était une personne normale. Je ne me suis jamais mis à l’idée que j’étais la petite-fille du président de la République…’’

 

Révolu, le temps où les enfants ou petits-enfants de présidents étaient enfermés dans certains dogmes. On voit les photos du fils d’Alassane Ouattara, actuel président de la République de Côte d’Ivoire circuler et faire l’objet de tous les commentaires sur Facebook. La Côte d’Ivoire a connu à ce jour cinq présidents de la République. Chaque enfant, fils, petit-fils, petite-fille…de ces présidents a son histoire. Avec Houphouët, on a connu et on sait jusque-là, Guillaume, l’un de ses fils, en retrait des affaires ivoiriennes. Une Marylise Houphouët sous les feux des projecteurs. Avec la famille Bédié, Patrick a été l’un des plus médiatisés, allant jusqu’à épouser une miss. Avec Robert Guéi, son fils (paix à son âme), Franck, a été des plus exposés. Avec Laurent Gbagbo, Marie-Laurence et sa jumelle ont toujours été dans l’ombre de leur père. Michel, lui, a été de plusieurs luttes. Aux antipodes de tous ces noms, une demoiselle fait grands bruits sur les réseaux sociaux. Son patronyme attire tout de suite. Nous nous sommes intéressés à elle. Qui est-elle ? Que fait-elle ? actualite révélateur de Koudou Gbagbo Djakouehi Leslie.

Son père a été adopté

Née dans les années 90 un 8 juillet au ‘’Women Hospital’’ en Caroline du Nord (USA), Leslie est la fille des cadets de la fratrie Koudou. En réalité, et génétiquement parlant, elle est la nièce de l’ex-président. Mais administrativement, son père Koudou David Martial, qui est le petit-frère à Laurent, a été adopté par son aîné. Ayant pratiquement l’âge des petitsenfants de l’ancien président, elle est idéalement donc, et vu les circonstances de l’histoire, plus à l’aise dans la posture, le rang, le titre et le statut de petite-fille. Et comme si ce premier point ne suffisait pas, Leslie ne s’est jamais entendue avec sa mère biologique. Celle qui demeure sa mère, et qu’elle voit en tant que telle, qui l’a suivie depuis sa tendre enfance est Marie Laurence Kipré qu’elle appelle affectueusement ‘’Maman Gadô’’. Cursus scolaire Après sa naissance aux Etats-Unis, elle revient sur la terre de ses parents pour débuter l’école primaire. Elle est inscrite dans une école catholique Notre-Dame des Deux-Plateaux). De là, elle ira à Notre -Dame des Apôtres à Adjamé. Retour aux Etats-Unis alors qu’elle est au CE2.

 

‘’Pendant l’année scolaire, j’ai eu des soucis avec ma maman et pépé Laurent a demandé que je rentre au pays. En classe de CM1, j’ai passé l’Entrée en Sixième. J’ai été admise et orientée au collège Notre-Dame du Plateau où je suis restée jusqu’à la classe de 3ème…’’

En 2009, elle fait un come-back à nouveau aux Etats-Unis où elle poursuit ses études et obtient le Baccalauréat au Christina High School. Inscrite en ce moment en Master Communication et Sciences politiques, Leslie est dans la maturité et a son point de vue sur l’histoire de la nation ivoirienne, des souvenirs et bien de sujets sur lesquels elle a tenu à s’exprimer.

 

Derniers souvenirs de ‘’pépé Laurent’’ ‘’La dernière fois où j’ai vu pépé Laurent, c’était un mois avant son arrestation. Nous avions échangé. Il me parlait de la nécessité de continuer mes études. Son arrestation a été un gros choc pour moi. Lors des bombardements, j’ai cru qu’ils allaient le tuer. J’ai passé tout le temps à pleurer et à jeûner. Cela a été des moments difficiles. Ma vie a failli basculer… Ce que je garde de lui comme souvenirs, c’étaient ses conseils. Il m’encourageait beaucoup. Je n’aimais pas aller à l’école. Et sur la question, il n’a cessé de me motiver. Pépé Laurent est mon modèle, mon repère… Le temps est passé. Il faut taire les rancoeurs. C’est vrai que nous ne nous attendions pas à son arrestation, mais aujourd’hui nous faisons avec. Et prions qu’il soit libéré.

 

Tout le monde en sera heureux…’’.Leslie Koudou Gbagbo vit ses rêves d’adolescente à l’opposé de bien de ses cousines qu’elle cite pêle-mêle ici : ‘’Nous sommes nombreuses. Cinq des petits-enfants que nous sommes, vivons aux Etats-Unis. Une vit au Cameroun avec ses parents. Certains sont au Ghana. Vous avez entre autres, Christiane, Natacha, Marie-Emmanuelle, Wetia, Joanna, Audrey, Cynthia…’’. ‘’Je rêve de mener une carrière d’actrice au Nigeria’’ Les rêves, Leslie en a plein la tête. Elle veut évoluer dans le cinéma, faire une carrière musicale. Et pour tout cela, elle compte s’installer au Nigeria. Selon elle, le cinéma paye, et est mieux valorisé dans ce pays qu’en Côte d’Ivoire. Mais elle a d’autres projets dans le domaine télévisuel au niveau d’Abidjan. Elle a de bons rapports avec quelques chanteurs nigérians. Son patronyme lourd d’histoire et lourd à porter, lui vaut pas mal d’intrigues voire de tracasseries dans les différentes administrations où elle se rend. L’on ne cesse de lui poser plusieurs questions sur sa filiation avec l’ex-président. Pour ceux qui s’insurgent de sa trop grande présence sur les réseaux sociaux, voici sa réponse : ‘’Sincèrement, cela ne me dit rien. Je n’ai pas demandé à m’appeler Koudou Gbagbo. C’est mon nom et j’assume… Merci aux personnes qui m’apprécient et me soutiennent. Pour mes détracteurs, sincèrement, je n’ai rien à dire’’.

 

Source : Select magazine n°114

A voir aussi